• Drone Supervision

    Vidéo – Photo – Inspection
    Modélisation 3D – Cartographie

    Qui sommes-nous ?
    Drone Supervision entête pages

La Cartographie et Photogrammétrie


La technique de Photogrammétrie consiste à assembler les photographies aériennes grâce à des logiciels informatiques performants. En fait, l’avantage est d’utiliser la reconnaissance des pixels sur les images prises en ultra haute définition et les données de géolocalisation par satellite. Les clichés sont ainsi alignés les uns aux autres pour obtenir un Nuage de points dense colorisé ainsi qu’un Modèle numérique du terrain en 3D.

Captation

La plupart du temps, l’utilisation du drone apporte de nombreux avantages par rapport à des relevés au sol d’un géomètre et des relevés aériens en avion ou hélicoptère :

  • Accessibilité dans un environnement difficile d’accès ou dangereux
  • Relevé aérien au plus près pour une meilleure résolution
  • Possibilité d’angle de la caméra pour capter les détails verticaux ou cachés
  • Quadrillage précis grâce aux modes de vol programmés
  • Gain de temps et réduction du coût des relevés

L’utilisation du Matrice 210 et de la caméra Zenmuse X5S permet de réaliser des photos en Ultra Haute Définition (5280×3956 p) avec une grande netteté et une bonne précision de positionnement.

M210-Cartographie
DJI

Relevés topo et Géolocalisation

Un plan de vol programmé du drone permet de quadriller le terrain efficacement. Un nombre important de clichés, avec un taux de recouvrement optimal et des coordonnées GPS précises permettent de réaliser des levés topographiques. Des cibles de contrôle positionnées au sol sont relevées avec un GPS RTK pour une correction différentielle. Cela permet ainsi de recaler le modèle 3D avec une précision de géoréférencement de quelques centimètres.

Gps
  • Post-traitement

Lors de la Modélisation numérique, on peut générer une Orthophotomosaïque. Les différents clichés sont orthorectifiés et assemblés. L’orthomosaïque est une grande image de l’ensemble du terrain cartographié, avec une Résolution jusque 1 cm/pixel. On peut ainsi visualiser une grande superficie sur une seule image tout en gardant la possibilité de zoomer et de se déplacer dans l’image.

Les données post-traitées peuvent être intégrées en cartographie dans des systèmes SIG (Système d’Information Géographique). Elles peuvent aussi être exportées vers des logiciels CAO (tel Autocad) pour la réalisation d’un Plan topographique superposable à l’Orthomosaïque. Chaque point du Modèle étant géolocalisé, nous pouvons mesurer les positions et dimensions des éléments distinctifs à faire figurer sur le plan.

Les superficies ou les volumes peuvent aussi être calculés, comme par exemple les cubatures d’une carrière. On peut ainsi déterminer le nombre de m3 des différents tas d’excavation des matières premières. Nous pouvons aussi générer un Modèle Numérique d’Élévation (MNE) et visualiser les différentes altitudes relevées et les courbes de niveaux. Des coupes topographiques peuvent permettre de mesurer les pentes du terrain.